Grand Challenges Canada


 

Vancouver/Territoires Salish De La Côte/Toronto, le 7 avril 2022 — Une initiative de l’Université Simon Fraser créée pour aider les gens à gérer eux-mêmes leur dépression est ré-imaginée en outil virtuel pour aider à réduire les lacunes en matière de santé mentale au Vietnam. La mise en œuvre de cette initiative a été rendue possible grâce à un financement de Grands Défis Canada, un organisme canadien à but non lucratif qui investit dans des innovations locales visant à relever des défis critiques en santé mondiale dans les pays à faibles ressources.

Le financement total de 2,8 millions $ provenant du programme Santé mentale dans le monde, de Grands Défis Canada, et du gouvernement vietnamien donnera accès à une intervention de santé mobile pour la dépression et soutiendra le développement de services de santé mentale en milieu communautaire à travers le pays.

Sous la direction de John O’Neil, professeur en sciences de la santé à l’Université Simon Fraser, et en partenariat avec le ministère du Travail, des Invalides et des Affaires sociales (MOLISA) du Vietnam et de nombreux partenaires de recherche du Canada, de l’Australie et du Vietnam, les chercheurs élaboreront une application pour téléphone mobile axée sur l’intervention, appelée VMood.

Cet outil d’autogestion mettra les utilisateurs en contact avec des ressources en santé mentale et sera accessible à tous les habitants du pays. L’équipe aidera également le MOLISA à créer un système de données sur la santé mentale au niveau communautaire et à améliorer les possibilités de formation des travailleurs sociaux et des professionnels de la santé en interventions communautaires pour la dépression et l’anxiété.

Selon les chercheurs, les troubles dépressifs et anxieux chez les adultes et les enfants sont courants au Vietnam, un pays comptant près de 100 millions d’habitants. Bien que les soins de santé primaires soient accessibles à l’ensemble de la population, le personnel de la santé ne dispose souvent pas d’une formation suffisante pour reconnaître et traiter les problèmes courants de santé mentale.

« Ce programme de recherche est, pour moi, le but ultime de toute bonne recherche : mettre au point une intervention qui améliorera la vie des gens, puis travailler main dans la main avec les organismes gouvernementaux pour faire en sorte que cette intervention soit accessible à tous et chacun au pays », affirme M. O’Neil.

L’initiative s’appuie sur des recherches ayant débuté en 2013 sous la direction du défunt professeur Elliot Goldner, ex-directeur du Centre de recherche appliquée en santé mentale et en toxicomanie (CARMHA) de l’USF, qui a passé une décennie à chercher comment rendre les services de santé mentale plus accessibles aux personnes qui en ont besoin. Il a développé une approche autogérée et démontré son efficacité à Vancouver — y compris l’élaboration d’un guide autogéré — avant de l’étendre à l’échelle mondiale.

Grands Défis Canada a financé ce travail précurseur dans le cadre d’une étude pilote en 2013, qui a été suivie d’un essai contrôlé randomisé, puis de l’expérimentation réussie de l’intervention dans plusieurs provinces. Les résultats ont été significatifs puisque près de 60 % des personnes ayant participé à l’essai ont montré une amélioration cliniquement pertinente de leurs symptômes.

« Nous sommes fiers d’avoir initialement financé le modèle d’autogestion soutenue de l’Université Simon Fraser en 2013, lequel a depuis été numérisé pour devenir VMood », a déclaré Karlee Silver, co-PDG de Grands Défis Canada. « La promotion d’une approche collaborative de la gestion de la santé mentale réduit le fardeau des fournisseurs de soins de santé et les coûts des systèmes de santé, tout en donnant aux gens la possibilité de jouer un rôle actif dans la gestion de leur santé mentale. Le soutien du déploiement à l’échelle et de la viabilité de cette application de santé mobile améliorera sensiblement les vies au Vietnam. »

« Le financement reçu des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) en 2017, puis à nouveau en 2021, a permis à l’équipe de recherche actuelle d’évaluer plus à fond les obstacles à la mise en œuvre dans le contexte social et celui du système de santé du pays, et de commencer à adapter l’intervention initiale de l’équipe pour en faire une application sur téléphone mobile en réponse à la pandémie de Covid-19.

Bien que le projet VMood soit principalement déployé au Vietnam, Leena Chau — étudiante au doctorat en sciences de la santé au sein de l’équipe de recherche — espère tester la faisabilité de l’application auprès de la communauté d’immigrants vietnamiens de la Colombie-Britannique.

« C’est un grand privilège d’avoir l’opportunité de tester VMood dans la communauté vietnamienne locale pour ma recherche doctorale », a indiqué Leena Chau. « Cette innovation inversée permettra un transfert de connaissances qui seront subséquemment appliquées au Canada ».

C’est un honneur pour moi de poursuivre le travail du Dr Goldner au Vietnam », d’avouer John O’Neil. « J’espère que nous avons fait honneur à son héritage avec ce nouveau financement ».

-30-

Pour plus d’information, veuillez contacter :
Douglas Chow, directeur principal, Communications
Grands Défis Canada
ac.se1657124733gnell1657124733ahcdn1657124733arg@w1657124733ohc.s1657124733alguo1657124733d1657124733

Faculté des sciences de la santé, Université Simon Fraser                                        sfu.ca/fhs | @sfu_fhs
La Faculté des sciences de la santé de l’Université Simon Fraser s’efforce d’améliorer la santé des personnes et des populations en offrant une éducation complète et intégrée et en produisant de la recherche novatrice de calibre mondial. Nous faisons équipe avec des collectivités locales, nationales et internationales dans la  poursuite de nos objectifs de justice sociale et d’équité en matière de santé pour tous.

Grands Défis Canada                                                                                                          www.grandchallenges.ca
Grands Défis Canada est voué à promouvoir des Idées audacieuses ayant un grand Impact®. Financé par le gouvernement du Canada et d’autres partenaires, Grands Défis Canada accorde du financement à des innovateurs de pays à revenu faible ou intermédiaire et du Canada. Les Idées audacieuses qu’appuie Grands Défis Canada intègrent l’innovation scientifique, technologique, sociale et commerciale — appelée l’Innovation intégrée®.

Grands Défis Canada, l’un des plus grands investisseurs d’impact au Canada, a soutenu un portefeuille de plus de 1 300 innovations dans 106 pays. Grands Défis Canada estime que ces innovations ont le potentiel de sauver jusqu’à 1,78 million de vies et d’améliorer jusqu’à 64 millions de vies d’ici 2030.