Grand Challenges Canada


Des innovateurs se mobilisent pour aider les pays en développement à combattre la COVID-19

Des innovateurs de Grands Défis Canada offrent des ressources, des idées et des solutions abordables aux pays à faibles ressources qui ont besoin de biens essentiels pour faire face à la pandémie : oxygène médical, ventilateurs, masques, et plus

De nouvelles façons abordables d’acquérir de l’oxygène médical, des ventilateurs, des masques et d’autres fournitures et services indispensables pour lutter contre la COVID-19 figurent parmi les 20 innovations de Grands Défis Canada qui sont mobilisées pour aider les pays en développement à traverser la pandémie mondiale.

Au cours de la dernière décennie, les innovations ont reçu le soutien de GDC sous plusieurs formes, dont plus de 19 millions de dollars provenant du gouvernement du Canada, selon le critère des « Idées audacieuses avec un grands Impact » sur la santé mondiale. Ces projets offrent maintenant des ressources, des idées et des solutions essentielles aux pays à faibles ressources qui luttent pour répondre au besoin aigu de produits et services abordables, d’origine locale, requis de toute urgence :

  • Oxygène médical, ventilateurs et formation connexe
  • Fabrication locale de matériel de protection individuelle pour les travailleurs de la santé
  • Informations vitales pour les populations difficiles à atteindre

Selon Karina Gould, ministre du Développement international du Canada, « Pour surmonter les défis sanitaires mondiaux sans précédent posés par la COVID-19, l’humanité a besoin d’innovation et d’ingéniosité. Au cours des 10 dernières années, le financement accordé par le Canada à Grands Défis Canada a aidé concrétiser des centaines d’idées novatrices. Aujourd’hui, certaines de ces idées sauvent des vies en aidant les gens à prévenir et à répondre à la COVID-19 et à d’autres problèmes de santé dans les pays en développement. » 

D’ajouter la Dre Karlee Silver, co-PDG de GDC, « L’innovation dans le domaine de la santé mondiale signifie fournir aux zones à faibles ressources des biens et services nécessaires qui sont les meilleurs, les plus rapides et les moins chers. De telles solutions prennent du temps à développer, à déployer à grande échelle et à évaluer en cours de route. »

« Grâce au financement reçu du gouvernement canadien, nous avons appuyé, au cours des 10 dernières années, un portefeuille de solutions particulièrement pertinentes pour la réponse du monde en développement à la COVID-19. C’est dans des moments comme ceux-ci que la valeur de l’investissement dans l’innovation devient la plus évidente. »

« Grands Défis Canada prête son expertise et son soutien aux innovateurs alors qu’ils se concentrent sur la pandémie, et plusieurs recevront des fonds supplémentaires, au besoin, pour accélérer leur réponse à la COVID-19. De nombreux autres projets d’innovation de GDC parmi les 228 en cours s’efforcent d’atténuer les répercussions de la COVID-19 sur les services de santé reproductive, maternelle, néonatale et infantile qui sont perturbés par les mesures de lutte contre la pandémie », explique la Dre Silver.

« Nous avons été guidés par les besoins des gouvernements locaux, l’oxygène médical fourni localement arrivant en tête de liste – une ressource qui est tragiquement en pénurie et en forte demande dans la plus grande partie du monde en développement. »

Les innovateurs à la tête de ces 20 solutions sont basés dans 11 pays : Kenya, Ouganda, Tanzanie, Afrique du Sud, Brésil, Inde, Bangladesh, Cambodge, Australie, Canada et États-Unis – et ils opèrent dans des zones à faibles ressources à travers l’Afrique et ailleurs, de l’Amazonie à l’Himalaya.

  • 4 projets fournissent de l’oxygène médical
  • 2 produisent des ventilateurs robustes pouvant fonctionner à batterie
  • 1 est en voie de se convertir de la production locale de serviettes hygiéniques à celle des masques à coût modique
  • 2 proposent du matériel de diagnostic et d’imagerie innovant
  • 7 soutiennent les soins à distance aux patients, le suivi et la livraison de produits essentiels
  • 1 soutient les soins de santé mentale
  • 2 soutiennent les efforts axés sur l’eau potable, l’assainissement et l’hygiène
  • 1 soutient l’éducation à domicile

 

Oxygène

1) Assist International (États-Unis)

Assist International fournit à des établissements de santé un approvisionnement fiable et abordable en oxygène médical via des usines de production locales et des partenaires dans plus de 40 hôpitaux au Kenya, au Rwanda et en Éthiopie. GDC a aidé Assist International à prendre de l’expansion en Éthiopie et soutient sa croissance géographique.

Le groupe accroîtra sa capacité à fournir de l’oxygène supplémentaire à mesure que la demande liée à la COVID-19 augmentera. Il fournira également du matériel tel que des ventilateurs, des concentrateurs, des oxymètres de pouls et des masques, de la formation et des cours de courte durée sur les réparations et l’entretien du matériel.

La télésurveillance et la formation dispensées via le projet ECHO en Éthiopie, en Tanzanie et au Cambodge comprendront de nouveaux programmes d’études sur la COVID-19 pour les travailleurs de la santé et les techniciens œuvrant dans les unités de soins intensifs pour les adultes et les nouveau-nés.

Galerie de photos : https://bit.ly/2xGjDYG

 

2) Hewa Tele (Kenya)

Hewa Tele Limited est une source fiable, vitale et à bon coût d’oxygène médical pour les  établissements de santé du Kenya qui n’y auraient que peu ou pas accès autrement, exploitant des usines de production en partenariat avec les gouvernements et les hôpitaux. Une ONG associée offre de la formation pertinente au personnel de la santé.

Desservant actuellement une population de 15 millions d’habitants avec l’appui de GDC, Hewa Tele fournira désormais de l’oxygène de qualité médicale à l’hôpital d’isolement de la COVID-19 de Nairobi, avec un ensemble de cylindres réservés uniquement à cet établissement, et elle se prépare à répondre aux besoins en oxygène d’un nombre croissant de patients. Ses plans d’expansion comprennent l’embauche de personnel supplémentaire pour faciliter une couverture 24 heures sur 24, la location de plus de véhicules de distribution, l’ajout de nouveaux cylindres d’oxygène à son inventaire et la formation du personnel de la santé dans l’administration sécuritaire de l’oxygène.

Photos : http://www.hewatele.org/index.php/our-solutions

 

3) Université de l’Alberta / Global Health Uganda Ltd. (Canada / Ouganda)

Des chercheurs de l’Université de l’Alberta soutenus par GDC et leurs partenaires de Global Health Uganda ont développé un système à énergie solaire facile à utiliser, le  « SPO2 », qui transforme l’air ambiant en oxygène de qualité médicale grâce à des banques de batteries, assurant un service ininterrompu durant la nuit et les jours nuageux.

Les systèmes SPO2 comprennent des « feuilles de route » pratiques pour faciliter l’approvisionnement local, la formation et l’entretien des concentrateurs solaires d’oxygène utiles pour faire face à la COVID-19 dans les établissements éloignés, hors réseau, ou ceux qui n’ont pas une alimentation fiable en électricité.

Des systèmes d’oxygénothérapie sont actuellement installés dans 10 hôpitaux africains (8 en Ouganda et 2 en République démocratique du Congo), et l’équipe étudie la possibilité de conclure des partenariats pour étendre la portée de son action en vue de répondre à la demande.

 

4) FREO2 Foundation (Australie)

L’équipe FREO2 de l’Université de Melbourne, avec le soutien de GDC et du partenariat Sauver des vies à la naissance, a mis au point un système d’oxygène médical robuste et peu coûteux (OxyLink) qui maximise la production d’oxygène, minimise la consommation d’énergie et peut être alimenté par une source d’énergie de secours lors des coupures de courant brèves mais fréquentes dans les établissements de santé à faibles ressources. Son système de stockage d’oxygène à basse pression aide par ailleurs les établissements qui subissent souvent des pannes de courant plus longues, combinant OxyLink avec une technologie nouvelle de stockage de l’oxygène.

Les essais cliniques sont terminés et les essais sur le terrain des produits se poursuivent. Le système OxyLink peut être particulièrement utile dans les petits établissements sans accès à une usine d’oxygène ou à une source fiable d’électricité. Les économies en termes de coûts et d’énergie pourront aussi bénéficier aux hôpitaux régionaux et à d’autres établissements de grande taille confrontés à une hausse de la demande d’oxygénothérapie en raison de la COVID-19, des cas de pneumonie ordinaires et d’autres maladies. Le lancement commercial du système FREO2 est prévu pour l’automne et la priorité ira aux pays à revenu faible ou intermédiaire; on s’emploie actuellement à surmonter les complications causées par les restrictions de voyage pour son déploiement international.

Vidéo : https://youtu.be/Dy8j9xWrVlU

 

Ventilateurs

1) Gradian Health Systems Inc. (États-Unis)

Cette organisation à but non lucratif a établi des réseaux de distribution et de services pour assurer la fourniture de matériel médical de calibre mondial à des établissements situés dans plus de 30 pays d’Afrique subsaharienne. Le soutien de GDC et du partenariat Sauver des vies à la naissance a favorisé la validation et la mise à l’échelle par Gradian d’un modèle de formation basé sur la simulation, déployé parallèlement à l’installation de ventilateurs.

Le Gradian CCV (ventilateur pour soins complets) prend en charge les patients gravement malades dans des contextes où l’approvisionnement en électricité et en oxygène n’est pas fiable, y compris les hôpitaux de campagne temporaires mis sur pied pour accueillir des patients de la COVID-19 dans de nombreux pays. Le ventilateur peut fonctionner pendant 21 heures sur batterie, et ses caractéristiques de portabilité permettent l’utilisation d’un seul ventilateur tout au long des soins intensifs, y compris durant le transport du patient. La formation basée sur la simulation est un élément essentiel du modèle de Gradian, des équipes de cliniciens et de techniciens biomédicaux fournissant une formation à distance et sur place au personnel assurant la prestation des soins de santé.

Gradian a installé des ventilateurs au Népal, en Sierra Leone, au Kenya et dans plusieurs autres pays. Elle a organisé plusieurs séances de formation à distance avec des cliniciens et continue de collaborer avec un plus grand nombre de systèmes de santé pour renforcer les capacités de réponse à la COVID et à d’autres besoins en soins critiques.

Vidéo : https://vimeo.com/261709384

2) OneBreath Inc. (États-Unis / Inde)

Grâce à la propriété intellectuelle de l’Université Stanford et au soutien de GDC, OneBreath a mis au point un ventilateur abordable pour les unités de soins intensifs, les salles d’urgence et les ambulances. L’appareil fournit un soutien respiratoire continu à tous les patients, des nourrissons aux adultes, et est optimisé pour les contextes à faibles ressources : il est abordable, portable et rechargeable, et muni d’un compresseur interne qui lui permet de fonctionner indépendamment des conduites de gaz comprimé.

OneBreath prévoit que ses appareils serviront bientôt en Inde et s’efforce d’obtenir rapidement les autorisations réglementaires requises (y compris l’approbation de la Food and Drug Administration des États-Unis) pour un déploiement géographique plus étendu.

 

Masques

1) Saral Design Solutions Private Limited (Inde)

Le « Swachh », de Saral, est une machine compacte, entièrement automatique, conçue pour produire à bas prix des serviettes hygiéniques ultrafines jetables grâce à un système de fabrication décentralisé. Avec le soutien de GDC, la société vend des machines à des entrepreneurs locaux et à des ONG en Inde, et les soutient dans l’exploitation de leur Swachh selon un modèle « d’entreprise dans une boîte ».

Saral a modifié la machine Swachh pour fabriquer des masques chirurgicaux jetables à trois couches, adaptant sa technologie de scellage par ultrasons aux matériaux non tissés, afin de produire des masques à un rythme de 50 à 70 unités par minute pour moins de 6 cents É.U. par masque. Saral travaille en partenariat avec une entreprise d’automobiles basée à Mumbai pour produire à grand volume des masques dans son usine, lesquels seront distribués dans les réseaux du gouvernement du Maharashtra. Saral fabriquera un plus nombre de machines et aidera les clients actuels des machines de tampons hygiéniques pour qu’ils se tournent vers la production locale de masques.

Vidéo : https://youtu.be/QVepn4CDx3c

 

Diagnostic et imagerie

1) Atomo Diagnostics Limited (Australie)

Grâce à un investissement précoce de GDC et du Fonds d’investissement en santé mondiale, Atomo a créé un boîtier innovant pour des tests sanguins de diagnostic rapide. Développés à l’origine pour le diagnostic du VIH, ce dispositif facile d’emploi permet le dépistage à domicile et le dépistage dans des établissements médicaux ne disposant pas de personnel de santé hautement qualifié. Il sera déployé dans le cadre d’un partenariat avec NG Biotech, une société française de diagnostic, pour détecter la COVID-19. Les résultats tirés d’une goutte de sang indiquent en 15 minutes si une personne est infectée ou a été en contact avec le virus.

L’entreprise produira des millions de ces dispositifs tout-en-un, faciles à utiliser, pour les tests administrés par des professionnels et l’auto-dépistage.

Vidéo : https://youtu.be/t99iJv0Eyr8

 

2) KA Imaging (Waterloo, Canada)

L’imageur à rayons X Reveal de KA Imaging, créé grâce à un investissement précoce de GDC, est un appareil abordable, portable, à faible dose et à haute résolution conçu pour le diagnostic de la tuberculose, de la pneumonie, de la MPOC et du cancer du poumon. Des discussions à un stade avancé sont en cours avec des hôpitaux de différents pays pour procéder à des essais cliniques visant à déterminer l’efficacité de l’imageur pour le diagnostic de la COVID-19.

Vidéo : https://youtu.be/ljfULCfcVXM

 

Surveillance, technologie de l’information

1) WelTel Incorporated (Vancouver, Canada)

WelTel intègre les soins virtuels et l’engagement avec les patients, en reliant des patients éloignés au système de santé entre les visites en clinique via leur téléphone mobile. Les agences de santé publique l’utilisent pour surveiller et soutenir les cas de COVID-19 et les contacts qui sont en quarantaine à domicile. Les patients répondent aux messages texte automatisés envoyés via l’application sur Internet; WelTel collecte les données provenant des messages, utilisant des algorithmes de traitement du langage naturel et de prédiction pour informer les fournisseurs de soins de santé et les responsables de la santé publique des problèmes prioritaires des patients.

Le système de WelTel gère la prise de rendez-vous et les rappels, et diffuse des vidéos ou des informations de santé publique sur un portail sécurisé destiné aux patients. Mise à l’épreuve au Rwanda, au Kenya, en Ouganda, aux États-Unis et ailleurs, la plateforme WelTel a été adaptée et déployée pour permettre à la santé publique de surveiller la COVID-19 au Canada, au Royaume-Uni, au Kenya et au Rwanda.

L’investissement initial de GDC dans la plateforme WelTel pour les patients atteints du VIH sera augmenté pour appuyer la réponse à la COVID-19 au Kenya et au Rwanda. Son objectif prioritaire : les femmes enceintes, les jeunes enfants et les autres populations vulnérables nécessitant une surveillance médicale renforcée, tout en évitant simultanément l’exposition à la COVID-19 dans les centres de santé. Le système WelTel a constitué l’épine dorsale de la réponse nationale du Rwanda au suivi des contacts en lien avec la COVID-19 et a déjà démontré ses avantages.

Vidéo : https://vimeo.com/238653892

 

2) Praekelt.org (Afrique du Sud) 

Praekelt.org a créé MomConnect, une plateforme de messagerie texte gratuite basée sur WhatsApp pour promouvoir des grossesses en santé et des soins de qualité aux nourrissons. Les utilisatrices inscrites reçoivent toutes les deux semaines des conseils adaptés à chaque étape de la maternité, y compris des rappels de visite en clinique et des renseignements sur les services de santé, avec une fonctionnalité permettant aux mères d’interroger les employés du ministère de la Santé et de fournir une rétroaction directe sur les services de santé publique.

Après avoir démontré son déploiement réussi à l’échelle nationale en Afrique du Sud, Praekelt.org a maintenant lancé HealthAlert, un service d’aide basé sur WhatsApp diffusant des renseignements  précis et pertinents sur la COVID-19 et des réponses automatisées aux questions fréquemment posées, ce qui réduit le trafic que doit gérer le centre d’appels. L’apprentissage automatisé et la capacité à comprendre le langage naturel permettent un triage automatique et la prise en charge d’un grand volume de conversations. Les informations tirées des données en temps réel soutiennent une prise de décision efficace au niveau des systèmes en lien avec la COVID-19.

L’Afrique du Sud a lancé HealthAlert sous le nom de COVID-19 Connect, tandis que l’Organisation mondiale de la Santé a lancé HealthAlert pour WhatsApp à l’échelle mondiale.

 

3) TNH Digital Health Limited (Brésil)

L’application de téléphonie mobile Vitalk de TNH, soutenue par GDC, envoie aux femmes enceintes et aux nouvelles mères des messages texte interactifs, hautement personnalisés et ciblant diverses étapes, permettant aux fournisseurs de soins de santé et aux décideurs de suivre les étapes du développement et de faire le lien entre les femmes et les soins.

Comptant des clients des secteurs privé et public au Brésil et dans d’autres pays, TNH utilise maintenant la plateforme et l’intelligence artificielle pour lancer des chatbots de sensibilisation et de surveillance de la COVID-19 pour faciliter le traitement des patients et le suivi des cas. La plateforme est déployée gratuitement dans l’État amazonien du Brésil et, en partenariat avec des municipalités du nord-est du Brésil, l’entreprise a lancé des systèmes qui seront intégrés aux efforts locaux en santé communautaire, avec un contenu axé sur la COVID-19 destiné aux femmes enceintes, ainsi que des ressources visant à réduire l’anxiété et le stress liés à la pandémie.

Vidéo : https://youtu.be/BGalGKe1nfI

 

Santé mentale

1) Banc de l’amitié numérique (Zimbabwe)

Le Banc de l’amitié est une intervention accessible et facile d’accès, axée sur la résolution de problèmes, pour offrir un traitement cognitivo-comportemental de troubles mentaux courants hors du cabinet d’un psychiatre.

Développé au Zimbabwe avec le financement de GDC, le Banc de l’amitié offre une thérapie individuelle éprouvée, dispensée par des agents de santé communautaires formés (les « grands-mères ») sur le site des cliniques municipales.

Des dizaines de milliers de personnes ont été traitées dans 72 cliniques de quatre villes du Zimbabwe depuis 2016, et des études ont montré que les utilisateurs du Banc de l’amitié sont trois fois moins susceptibles de souffrir de dépression et quatre fois moins susceptibles de présenter des symptômes d’anxiété. Ce modèle est en voie de déploiement à grande échelle dans le cadre de la Stratégie en santé mentale du Zimbabwe pour 2019-2030, et il a été appliqué dans des contextes divers, notamment au Malawi, à Zanzibar et à New York.

En partenariat avec Inuka Hero – un service connexe de soutien en santé mentale utilisant des SMS, également lancé avec le soutien de GDC – le programme du Banc de l’amitié a été adapté pour offrir gratuitement une réponse à distance à la pandémie de COVID-19, par téléphone et par SMS; ainsi, des non-professionnels formés peuvent offrir un soutien psychologique efficace, fondé sur des données probantes, aux personnes qui en ont besoin tout en respectant les consignes de distanciation sociale.

Vidéo : https://youtu.be/Th77mCuL5GY

 

Soins et fournitures à distance

1) North Star Alliance East Africa (Kenya)

Avec à l’esprit les populations à haut risque (comme les camionneurs et les professionnel/les du sexe), North Star Alliance a créé un réseau d’établissements semi-mobiles (« Boîtes bleues ») – des conteneurs d’expédition transformés en cliniques de santé et installés le long des principaux axes routiers de six pays d’Afrique subsaharienne.

Le programme, financé par GDC, comprend des équipes multisectorielles d’intervention d’urgence pour lutter contre la violence à l’égard des professionnel/les du sexe et une plateforme de dossiers médicaux informatisés pour assurer le suivi et la gestion des données sanitaires de populations très mobiles et difficiles à suivre; il attirait déjà l’attention des autorités locales pour sa capacité à desservir des populations difficiles à rejoindre.

North Star joue désormais un rôle clé dans la réduction de la transmission de la COVID-19 dans les groupes démographiques à haut risque, en soutenant la prévention et le contrôle des infections et l’éducation sanitaire dans le contexte des Boîtes bleues, tandis que son système transfrontalier de dossiers de santé informatisés peut aider à surveiller la santé des personnes à haut risque qui se déplacent fréquemment.

Vidéo : https://youtu.be/P5cLTIoWHKI

 

2) Friendship Bangladesh (Bangladesh)

Le modèle de Friendship Bangladesh offre des services complets de soins de santé et d’éducation aux collectivités isolées du nord et du sud du Bangladesh, en mettant fortement l’accent, grâce à l’investissement de GDC, sur la santé maternelle, néonatale et infantile, ainsi que la santé sexuelle et reproductive.

Le système comprend des aides médicales communautaires, des cliniques satellites et des navires-hôpitaux pour rejoindre les gens vivant dans des milieux éloignés et difficiles – des populations particulièrement vulnérables à une propagation rapide de la COVID-19.

Vidéo : https://youtu.be/YdSxGNJbAak

3) Healthy Entrepreneurs Uganda (Ouganda)

Les activités intégrées de bout en bout de la chaîne d’approvisionnement de Healthy Entrepreneurs comprennent un réseau de micro-entrepreneurs formés qui fournissent des produits et des services de santé abordables et fiables aux femmes et aux enfants des régions rurales. Déployé à grande échelle avec le soutien de GDC, le système offre savon, désinfectant, médicaments contre la fièvre et autres produits essentiels pour contenir la COVID-19. Il est en opération en Ouganda, au Kenya et en Tanzanie, et se développe dans d’autres pays africains.

Une plateforme de télémédecine appuyée par l’organisation permet le triage à distance, l’évaluation des risques et les renvois en consultation pour les populations du dernier kilomètre / les habitations isolées. Elle servira aussi à diffuser de l’information et à faire de la sensibilisation sur la COVID-19, en prévenant les rumeurs et la désinformation.

Vidéo : https://youtu.be/j9gYLLXJ7xk

 

4) Karma Primary Healthcare Services Private Ltd. (Inde)

Karma Primary Healthcare Services facilite l’accès à des soins de santé primaires fiables et abordables pour les pauvres des régions rurales de quatre districts et deux États de l’Inde. Plus de 100 000 personnes ont été reçues en consultation dans des cliniques ‘e‑Doctor’ animées par des infirmières de Karma et offrant des services de médecine et de diagnostic, en plus de consultations à distance avec un médecin. Les cliniques aident à prévenir et à traiter les maladies et à promouvoir une bonne santé, couvrant un éventail de problèmes médicaux, y compris les services de santé reproductive, maternelle, néonatale et infantile, grâce au soutien de GDC.

Le service a été modifié pour aider à faire face à la COVID-19 en offrant des services audio-vidéo sans contact de consultation et de renvoi vers un professionnel, une ligne d’assistance téléphonique et des campagnes de sensibilisation, réduisant ainsi le besoin de contacts en personne. Il contribue à renforcer les efforts des autorités locales et à réduire le fardeau des établissements de soins de santé qui se préparent à accueillir les cas de COVID-19.

Vidéo : https://bit.ly/GCCKarma

 

Eau, assainissement, hygiène

1) Max Foundation (Bangladesh)

Grâce à son programme Max Healthy Village, soutenu par un investissement de GDC, la Fondation Max forme des ONG locales pour promouvoir l’amélioration des services d’eau et d’assainissement, de la nutrition et de la maternité sécuritaire dans les collectivités rurales du Bangladesh. Les paiements initiaux permettent aux ONG d’adapter et de mettre en œuvre des interventions, tandis que les paiements de suivi liés à l’atteinte d’objectifs de résultats jouent un rôle incitatif.

Le programme Max Healthy Village met l’accent sur l’accélération des efforts axés sur l’eau, l’assainissement et le lavage des mains, éléments essentiels d’une réponse à la COVID-19. Sa base de données de 400 000 numéros mobiles permettant de rejoindre les ménages bénéficiaires et les dirigeants communautaires pourrait faciliter la diffusion rapide de renseignements pertinents et précis sur la santé pour favoriser des changements de comportement et la prise de décisions dans des villages désignés.

 

2) Water Sanitation Hygiene Enterprise Development Cambodia (Cambodge)

Le « HappyTap Labobo » de WaterSHED Cambodia est le seul évier portable intérieur / extérieur commercial spécialement conçu pour les contextes à faible revenu, favorisant le lavage des mains – un outil essentiel pour prévenir la contagion à la COVID-19. Le HappyTap est un poste de lavage des mains abordable et attrayant pouvant être utilisé par tous, y compris les enfants. Fabriqué au Vietnam et au Bangladesh, il est disponible dans toute l’Asie et connaît une expansion à l’échelle mondiale.

Vidéo : https://youtu.be/uCW6WBvtOzw

 

Services éducatifs

1) Ubongo Learning Ltd. (Tanzanie)

Avec le soutien de GDC, Ubongo produit localement des ressources multimédias culturellement pertinentes, multilingues et « ludo-éducatives », ainsi que d’autres ressources d’apprentissage pour les jeunes enfants et les soignants en Tanzanie, au Kenya et en Ouganda. Des émissions de télévision et de radio proposent des histoires, des animations et des chansons engageantes qui enseignent aux enfants le calcul, la langue et l’alphabétisation, et favorisent le développement moteur, l’apprentissage socio-émotionnel et une bonne santé / bien-être, avec un contenu complémentaire et des conseils pour les parents et les soignants en vue de soutenir l’apprentissage à domicile.

Avec les fermetures d’écoles causées par la COVID-19 en Afrique, Ubongo offre gratuitement sa bibliothèque de contenus télévisés et radiophoniques, ainsi que des messages d’intérêt public et des vidéos éducatives pour favoriser la santé et l’hygiène.

Vidéo : https://youtu.be/6VVHoIzAC14

 

Grands Défis Canada remercie Affaires mondiales Canada et, pour certains projets, les partenaires de Sauver des vies à la naissance (USAID, Norad, DFID R.-U, KOICA, GDC, Fondation Bill & Melinda Gates) pour le financement qui a appuyé initialement ces innovations.

– 30 –

Pour en savoir plus de Grands Défis Canada, veuillez consulter : www.grandchallenges.ca
Courriel : communications @ grandchallenges.ca
Twitter : @GChallenges

Au sujet de Grands Défis Canada

Grands Défis Canada est voué à appuyer des Idées audacieuses ayant un grand ImpactMC. Financé par le gouvernement du Canada, Grands Défis Canada finance des innovateurs de pays à revenu faible ou intermédiaire et du Canada. Les idées audacieuses que Grands Défis Canada appuie intègrent des innovations scientifiques/technologiques, sociales et commerciales (ce qu’on appelle l’Innovation intégrée).

Étant l’un des plus grands investisseurs axés sur l’impact au Canada, Grands Défis Canada a soutenu un pipeline de plus de 1250 innovations dans 105 pays. Grands Défis Canada estime que ces innovations ont le potentiel de sauver jusqu’à 1,6 million de vies et d’améliorer jusqu’à 51 millions de vies d’ici 2030.

Grands Défis Canada est hébergé par le Sandra Rotman Centre, au MaRS Discovery District, à Toronto, en partenariat avec le Réseau universitaire de santé.

Mission : Catalyser l’innovation qui sauve et améliore la vie des plus vulnérables au Canada et dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

Vision : Un monde dans lequel l’innovation accélère la réalisation des objectifs de développement durable.