Peter A. Singer

La diplomatie scientifique reconnaît que les menaces les plus graves pour le monde d’aujourd’hui – l’insécurité alimentaire, le changement climatique, la maladie, la prolifération nucléaire, et ainsi de suite — transcendent les frontières nationales, et que les scientifiques ont un rôle important à jouer dans la coopération mondiale vers la découverte de solutions durables. La diplomatie scientifique implique l’utilisation de la diplomatie pour faciliter la coopération scientifique, le recours à la coopération scientifique pour améliorer les relations entre les pays et l’utilisation de la science pour éclairer les politiques.

Grands Défis Canada, qui est financé par le gouvernement du Canada, soutient des idées audacieuses ayant un grand impact en santé mondiale. Notre objectif premier est de résoudre des problèmes de santé critiques dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Nous avons constaté que l’engagement avec d’autres pays par le biais de la diplomatie scientifique offre un grand potentiel pour atteindre cet objectif fondamental. Les idées audacieuses visant à sauver et à améliorer des vies peuvent se trouver partout et, en collaborant avec les gouvernements des pays à revenu faible ou intermédiaire, nous pouvons stimuler l’émergence locale de telles idées et accroître leurs chances de succès.

Quelques exemples qui démontrent le potentiel de la diplomatie scientifique pour atteindre notre objectif fondamental comprennent le partenariat que nous formons avec la Fondation Maria Cecília Souto Vidigal, la Fondation Bernard van Leer et Grands Défis Brésil, une initiative du ministère brésilien de la Santé, qui nous a permis d’ouvrir le concours Sauver des cerveaux aux innovateurs brésiliens ayant des idées audacieuses pour favoriser le développement de la petite enfance. Le soutien à la sensibilisation de la Fondation Maria Cecília Souto Vidigal et de Grands Défis Brésil contribuera à stimuler l’innovation, tant au Brésil que dans d’autres parties de la région. Cela vient en appui à notre objectif de base en nous permettant d’élargir les possibilités de financement à un plus grand contingent d’innovateurs, améliorant ainsi nos chances d’aplanir les obstacles qui empêchent les enfants d’atteindre leur plein potentiel.

De même, nous avons annoncé un partenariat avec le Conseil national pour la Science, la Technologie et l’Innovation technologique (CONCYTEC) du Pérou visant à appuyer un plus grand nombre d’innovateurs au Pérou dans le cadre du programme Les Étoiles en santé mondiale. En plus de cofinancer des projets Les Étoiles en santé mondiale, CONCYTEC fournira un soutien au niveau de la sensibilisation au Pérou et traduira certains documents clés, tels que la demande de propositions et la ressource axée sur l’élaboration d’une proposition. En rendant ces ressources accessibles aux candidats en langue espagnole, nous serons en mesure d’élargir les possibilités de financement à un plus grand nombre d’innovateurs, au Pérou et ailleurs en Amérique du Sud.

Un autre exemple est le lancement récent de Grands Défis Israël, un partenariat entre MASHAV (l’agence de développement d’Israël), le Bureau du scientifique en chef du ministère de l’Économie et le cabinet du Premier ministre. En centrant le talent israélien exceptionnel en matière d’innovation et d’entreprenariat sur les défis du monde en développement, cette initiative aide Israël à devenir la « Nation montante sur le plan du développement international ». Puisque Grands Défis Israël est calqué sur le modèle de Grands Défis Canada, qui lui sert aussi de mentor, cela montre comment la collaboration entre le Canada et Israël peut apporter des avantages au monde.

Nous avons constaté que l’engagement direct avec des innovateurs et des responsables gouvernementaux dans les pays à revenu faible ou intermédiaire était l’une des méthodes les plus efficaces pour susciter des idées audacieuses en vue de sauver et d’améliorer des vies tout en renforçant les valeurs démocratiques de la science. Un récent voyage au Myanmar témoigne de cette forme de diplomatie scientifique en action (voir gazouillis). Par ailleurs, la région de l’ANASE s’intéresse aux Grands Défis comme plateforme pour promouvoir leur propre action commune pour relever des défis régionaux tels que des villes vivables et pour faire face aux catastrophes climatiques.

Notre coopération internationale est facilitée par les relations du Canada en sciences, en technologie et en innovation. Les commentaires que nous avons reçus d’ambassadeurs du Canada sur nos efforts de diplomatie scientifique indiquent que Grands Défis Canada joue un rôle dans l’amélioration des relations entre le Canada et d’autres pays. On nous a dit que notre travail :

  1. Renforçait la marque internationale du Canada en matière d’innovation;
  2. Aidait à bâtir le réseau du Canada avec des intervenants en sciences, en innovation et en santé;
  3. Fournissait aux ambassadeurs une offre de produit significative (p. ex. nos possibilités de financement pour des innovateurs ayant des idées audacieuses en vue d’améliorer la santé mondiale);
  4. Alignait le développement avec les objectifs en matière de commerce et de diplomatie;
  5. Encourageait les investissements en innovation, ce qui pourrait conduire à la création d’emplois durables à long terme et à la croissance économique.

En favorisant un réseau de solides partenariats internationaux, notre travail initial en vue d’aligner l’innovation pour le développement avec la diplomatie scientifique servira de catalyseur puissant pour résoudre des grands défis en santé mondiale.


Nous vous invitons à afficher vos questions et vos commentaires au sujet de ce billet de blogue sur la page Facebook de Grands Défis Canada et sur Twitter @gchallenges.